Lifting cervico facial : rajeunissement du cou

Le zone du  cou est une partie du corps très négligé, cependant, c’est une niche pour les signes du vieillissement cellulaire.

En effet, si au niveau du visage, les rides marquent les premiers signes du vieillissement, au niveau du cou, il existe plusieurs signes, ainsi le tissu cutané peut devenir fripé ou peut souffrir d’un relâchement, le tissu graisseux lui aussi peut augmenter de volume et changer l’aspect du cou.

Ainsi la prise en charge des différents aspects inesthétiques qui se développent au niveau du cou devient essentielle pour rester beau et jeune.

Identifier l’origine de la disgrâce

Comme pour tout problème esthétique, lors de la première consultation c’est au chirurgien esthétique d’identifier l’origine du problème.

Généralement quand le patient consulte tout ce qu’il veut c’est se débarrasser de la disgrâce.

En Tunisie, la prise en charge se fait par des chirurgiens esthétiques compétents et chevronnés qui mettent en œuvre tout leur savoir et expérience pour proposer au patient la solution thérapeutique la plus adéquate à leur problème.

Ainsi, l’aspect inesthétique d’un coup peut être causé par :

  • La forme du coup, et là il va falloir déterminer s’il s’agit d’un cou à un angle droit et donc un problème congénital impossible à traiter par la chirurgie esthétique ou si les angles se sont émoussés avec le temps.
  • Une accumulation de graisse au niveau du cou.
  • Une peau qui perd de la tonicité et de la flexibilité donnant un aspect mou et fripé au cou.
  • Un problème au niveau des fanons et des cordes du cou.

Stratégie thérapeutique

Selon l’examen clinique, le chirurgien va proposer au patient une chirurgie esthétique adéquate.

Dans le cas d’un problème d’excès graisseux, le plus judicieux est de réaliser une liposuccion qui donne un double effet bénéfique, d’une part, l’affinement du cou par l’élimination de la graisse, et d’autre part, la rétraction naturelle du tissu cutané.

Face à une peau fripée ou à des angles émoussés, le chirurgien peut proposer au patient un lifting cervico-facial qui va permettre de retendre la peau sur les structures cervicales pour un résultat optimal.

Pour les fanons du cou, le traitement est non chirurgical, il suffit de les corriger par des injections de toxine botulique.

Dans d’autres cas, et si les signes du vieillissement cellulaire sont trop marqués, le chirurgien propose un lifting cervico-facial pour un résultat optimal.

Plusieurs sont les patients qui consultent uniquement pour rajeunir leurs visages de quelques années tout en négligeant leurs cou, c’est au chirurgien d’indiquer l’intervention qui leurs assure un résultat optimal.