abdiminoplastieLes disgrâces affectent la paroi de l’abdomen sont toujours mal ressenties. Pour les corriger, il existe plus qu’une technique chirurgicale.

Pour ce faire, il faudrait commencer par l’analyse des lésions sur la base de certains éléments, à savoir, la peau, la surcharge de graisse et la tonicité des muscles du ventre.

S’il s’agit d’un important excès de graisse et de peau, il faut passer sous le bistouri pour la pratique d’une abdominoplastie.

Qu’est-ce que l’abdominoplastie?

Il s’agit, d’une chirurgie esthétique permettant de corriger le relâchement cutané et musculaire de l’abdomen en forme d’excès graisseux ou des altérations cutanées ou musculaires.

C’est ce qui permet, de rétablir les lignes incurvés et rebondies et de révéler les contours musculaires.

En fait, les disgrâces de l’abdomen sont le plus souvent dues aux variations pondérales, les importantes pertes de poids suite à la pratique d’une chirurgie d’obésité, les grossesses, des excès cutanées héréditaires ou un dérèglement hormonal.

A qui s’adresse l’abdominoplastie?

En général, le profil type du candidat à la plastie abdominale est celui d’un patient dont la peau de l’abdomen s’est relâchée ainsi que l’apparition d’un excès de graisse.

Une femme ménopausées de 40 ans et plus, peut souffrir  d’un surplus graisseux sur le ventre suite à un régime alimentaire, un écartement des muscles abdominaux après la réalisation d’une césarienne ou après plus qu’une grossesse.

En pratique, la plastie abdominale agie simultanément sur trois défauts, à savoir, un surplus graisseux sur le ventre qui apparaît du fait de l’âge chez les hommes généralement dés l’âge de 40 ans et chez une femme suite à une ménopause, un excès de peau, en effet, le classique tablier du ventre commence à voir le jour suite aux grossesses ou un important amaigrissement et enfon l’écartement des muscles de l’abdomen dit le «diastasis des grands-droits» dont l’origine est soit congénitale ou suite à une césarienne.

-->