La face interne des bras, est à la fois très fine et fortement sollicitée par les mouvements  ce qui explique son affaissement cutané qui s’accentue souvent après un important amaigrissement.

En fait, il est fréquent qu’un homme ou une femme  souffre d’une cellulite associée à une peau relâchée sur les bras affaissées du fait du  processus naturel de vieillisse ou un important amaigrissement.

Outre l’aspect inesthétique évident des bras, la distension de la peau entraîne également des difficultés pour s’habiller ou pour bouger.

Le lifting des bras pour lutter contre le relâchement cutané des bras.

La «brachioplastie», consiste en une réduction de l’infiltration de graisse, élimine l’excès cutané et redrape la peau restante qui serait efficacement retendue afin de pouvoir dénuder les bras sans complexe physique ou psychologique.

Lifting des bras, Comment ça marche?

Avant l’intervention.

Un bilan préopératoire, permet au chirurgien esthétique de déterminer le projet opératoire en vertu d’une minutieuse étude qui fournie les éléments  nécessaires pour le choix de l’emplacement des incisions ainsi que l’opportunité d’associer l’opération principale à une lipoaspiration.

Un bilan sanguin est également réalisé conformément aux prescriptions.

Le tabagisme, ne fait qu’aggraver le risque de complication post opératoire. C’est pourquoi, il est conseillé d’arrêter de fumer pendant un mois avant la chirurgie et un autre après de même que tout médicament composé d’aspirine durant les 3 semaines qui précédent l’intervention.

Intervention.

Pour traiter une infiltration adipeuse en excès, une liposuccion des bras est réalisée. Ensuite, la peau en excès non rétractée est éliminée.

Enfin, les incisions sont suturées par de fils résorbables et un pansement modelant est appliqué.

L’opération de lifting des bras, dure 90 minutes en moyenne selon l’ampleur des améliorations à apporter sous anesthésie générale ou parfois locale lors d’une hospitalisation ambulatoire.

Suites opératoires.

La chirurgie de brachioplastie, est suivie de douleurs sont en forme de courbatures, de tiraillements ou des élancements.

Un œdème, des ecchymoses et une gêne à l’élévation des bras persistent pendant 10 à 20 jours.

Pendant les premiers temps, Parfois, une diminution de la sensibilité à l’intérieur des bras est parfois ressentie.

Il est conseillé, de prévoir un arrêt de travail dont la durée dépend de la nature de la profession du patient.

La reprise de l’exercice des activités sportives est permise après 4 semaines.

Complications éventuelles.

En réalité, la survenue des complications liées au geste chirurgical de lifting des bras reste rare, en effet, il peut exceptionnellement s’agit d’une phlébite et embolie pulmonaire,

Des infections dont la rareté est liée à la petitesse des incisions et l’absence de décollement des tissus,

Des lésions nerveuses en forme de diminution de sensibilité pendant les premières semaines et qui s’améliore de façon progressive sur plusieurs mois.

Résultat esthétique.

Au bout de 6 à 12 mois, le temps nécessaire aux cicatrices pour s’atténuer, le lifting de la face interne des bras permet une correction remarquable des excès cutanés et adipeux sans cicatrices sur la face interne du bras,

Une parfaite correction de l’infiltration de graisse et du relâchement de peau,

Une nette amélioration de la morphologie du bras de même que son aspect fonctionnel.

cultané bras