Voyager pour subir des soins, remonte aux origines de la civilisation. Ainsi concilier vacances, tourisme et soins médicaux est désormais une tendance en plein développement. Depuis la fin des années 1990, on assiste à un véritable essor du tourisme médical vers des pays émergents comme la Tunisie, en fait, il faut  admettre que la qualité des soins prodigués en Tunisie est de bon aloi.

Située à la jonction du bassin oriental et du bassin occidental de la Méditerranée à la pointe nord de l’Afrique, la Tunisie fut un carrefour de civilisations par le passé et est, aujourd’hui, une plaque tournante tant pour les investissements, que pour les échanges et le commerce avec les autres nations d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient, ce qui fait de ce pays une terre d’ouverture où la santé s’est bien développée, aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public.

Les cliniques déclarent recevoir 20.000 patients chaque année par l’intermédiaire des tours opérateurs, l’avantage de la Tunisie résidant dans la disponibilité d’un personnel qualifié à des salaires très compétitifs du fait du niveau de vie plus bas qu’en Europe et de la faiblesse du dinar tunisien face à l’euro.

De plus, la Tunisie forme annuellement 700 à 800 médecins et 2.000 paramédicaux entre infirmiers et techniciens supérieurs spécialisés dans la radiologie, l’anesthésie, la biologie, etc. Grâce à des équipes médicales et chirurgicales hautement qualifiées et spécialisées, la Tunisie occupe une bonne place en matière de tourisme médical.

Pour ce qui est du domaine de la chirurgie esthétique, il bénéficie des mêmes atouts et le patient européen est soigné dans les meilleures conditions : les délais d’attente et les coûts sont nettement inférieurs pour une qualité de soins équivalente à celle qu’ils ont dans leur pays d’origine avec en plus, une attention de tous les instants de la part du personnel médical.