Une grossesse, est toujours suivie de bouleversements qui affectent le corps d’une femme qui ne retrouve jamais sa silhouette d’avant.

C’est pourquoi, nombreuses sont les femmes ayant tendance à recourir aux opérations de chirurgie esthétique.  

Quelles opérations de chirurgie esthétique après une grossesse?

1-La liposuccion pour retrouver un ventre plat.

Après une ou plusieurs grossesses, les amas de graisse se logent sur l’abdomen l’abdomen, les hanches ou la culotte de cheval.

La «lipoaspiration abdominale», aspire les excès de cellules de graisse localisés sur le ventre afin de corriger ses volumes graisseux excessifs dits «rebelles» aux régimes amaigrissants et les activités sportives.

Il s’agit d’amas graisseux en excès dont les origines sont liées à l’hérédité, les grossesses, les successions de régimes amaigrissants et le processus naturel de vieillisse.

La liposuccion du ventre, est indiquée pour un sujet qui présente un ventre avec un excès de graisse, sans surplus cutané important.

2- La plastie abdominale pour atténuer les vergetures.

Les disgrâces qui affectent la paroi abdominale, sont toujours mal ressenties et mal vécues. Cependant, il n’existe pas de solution miracle pour lutter contre les vergetures.

La «plastie abdominale» élimine la peau la plus abîmée qui serait distendue, cicatricielle ou vergeturée et retendre la peau saine périphérique ainsi que le traitement d’une surcharge de graisse localisée par lipoaspiration et des lésions des muscles abdominaux sous-jacents.

Schématiquement, cette procédure qui constitue l’acte le plus complet en termes de chirurgie esthétique de l’abdomen agie simultanément sur  trois disgrâces du ventre:

1-Le surplus graisseux sur le ventre qui apparaît chez une femme après la ménopause et un homme après la quarantaine,

2-L’excès cutané par le retrait du tablier abdominal, soit un recouvrement du pubis par le bas ventre,

3-Un écartement des muscles abdominaux par le raffermissement de la paroi musculaire abdominale dit le «diastasis des grands-droits» dont l’origine est congénitale ou suite à une césarienne.

3- La plastie mammaire pour corriger les seins qui tombent.

Après un allaitement, la poitrine devient affaissée avec une peau qui se distend.

Le lifting mammaire, permet une remise à la fois de l’aréole et du mamelon en bonnes positions, déconcentrer et ascensionner la glande ainsi qu’une élimination de la peau en excès afin d’obtenir une poitrine à la fois harmonieuse, galbée et ascensionnée.

Cette opération, permet de remonter et lifter la poitrine,

Donner du galbe et une forme arrondie au sein,

Symétriser les seins, 

Un accroissement du volume d’une poitrine trop petite.

4-La mésothérapie pour compenser la chute des cheveux.

Au bout de 3 ou 4 mois après un accouchement, il est fréquent qu’une femme constate une importante chute de cheveux du fait des changements hormonaux, une baisse des œstrogènes.

En termes de traitement de la chute des cheveux, cet acte consiste en de micro-injection qui utilise de minuscules aiguilles pour injecter un véritable cocktail à base d’acides aminés, anti-oxydants, des minéraux et des vitamines directement sur le cuir chevelu.

Il s’agit, d’une technique quasiment indolore qui permet une relance de la vascularisation atrophiée du follicule pileux en lui apportant les éléments nutritifs nécessaires ce qui permet de stimuler le cuir chevelu et les bulbes capillaires afin de favoriser la repousse du cheveu.