Certains estiment que le domaine de la chirurgie esthétique a atteint son sommet, cependant, les nouveautés concernant les techniques, le matériel et les matériaux employés dans la réalisation des actes de médecine esthétique ne cessent de succéder.

Or, si médecine et chirurgie esthétique sont complémentaires, il existe certains domaines où la chirurgie prend le dessus dont la rhinoplastie.

En effet, la chirurgie esthétique du nez a vécu deux grands pas de géants, le premier était à la fin des années quatre-vingt début des années quatre-vingt-dix avec le développement de la rhinoplastie structurelle et le deuxième plus récent grâce à la rhinoplastie ultrasonique.

Ainsi on identifie trois types de chirurgie esthétique du nez.

La rhinoplastie traditionnelle

C’est la technique la plus ancienne et la plus traumatisante puisque pour réduire le volume du nez il fallait passer par l’intérieur des fosses nasales afin de retirer l’os et une partie du cartilage, et pour réduire sa largeur il fallait casser les os du nez.

Il s’agit donc d’une technique approximative et réalisée à l’aveugle.

Certes cette technique a donné des résultats satisfaisants, mais son caractère hasardeux est à l’origine de plusieurs complications et stigmates qui apparaissent en postopératoire.

Ainsi on décrit des pointe du nez pincée, trop remontée mais aussi tombante.

Les répercussions peuvent aussi s’observer au niveau des orifices qui deviennent trop visible, ou c’est tout le nez qui est dévié.

Les complications ne sont pas uniquement esthétiques, elles peuvent aussi être fonctionnelles notamment des problèmes respiratoires.

La rhinoplastie structurelle

Ce fut un réel bouleversement de la chirurgie esthétique du nez, cette technique a permis de modifier la forme du cartilage grâce aux sutures et des greffes au lieu de l’élimination osseuse et/ou cartilagineuse.

Le bénéficie majeur de cette technique est la diminution du risque de déformation du nez et la préservation de la fonction respiratoire.

Toute technique ayant des limites, la rhinoplastie structurelle n’a aucune action sur les os du nez, une partie impossible à observer lors de l’intervention.

La rhinoplastie ultrasonique

Grâce aux techniques d’explorations, il est désormais d’observer la totalité des structures nasales dont les pyramides nasales avant de réaliser une chirurgie esthétique du nez.

D’autre part, a fait que la modification des os du nez ne soit plus une pratique systématique lors d’une rhinoplastie, il est désormais possible de limer et de lisser les os.

D’autre part, l’utilisation des instruments ultrasoniques empêche les lésions au niveau des vaisseaux d’où la diminution des œdèmes en postopératoire.

Ainsi, la rhinoplastie ultrasonique permet au chirurgien d’élaborer un plan de traitement sur mesure grâce à une modification contrôlée et précise de l’anatomie nasale.