liposuccion tunisie
Liposuccion : comment se débarrasser des cumuls de graisse?
7 mars 2016
Corrigez l’aspect de votre menton grâce à la génioplastie
21 mars 2016

La brachioplastie ou lifting des bras : adieu à cette peau relâchée !

La peau de la face interne des bras est hypersensible aux mouvements et aux variations de l’âge et des hormones, c’est ce qui engendre, en effet, sa distension et son aspect flasque et disgracieux.

Rien n’est perdu ! La brachioplastie ou simplement le lifting des bras est à votre disposition pour vous redonner les beaux bras fermes de votre jeunesse.

Les examens et les préparations préopératoires

Il est important de savoir qu’une liposuccion ou lipoaspiration des graisses est assez suffisante dans le cas d’un faible relâchement des bras.

Mais si on souffre d’un relâchement assez important, vous devez, donc,  réaliser une liposuccion des graisses excédentaires et la jumeler avec une brachioplastie ou communément appelé lifting des bras.

Nous vous conseillons d’arrêter le tabac au moins 2 mois préopératoires  et ceci pour assurer  une bonne cicatrisation. Il est aussi recommandé d’arrêter toute prise d’anti-inflammatoires ou d’anticoagulants (genre aspirine) dix jours avant votre intervention.

Dans la clinique, vous êtes appelés à effectuer des bilans médicaux complets concernant votre état de santé, des photographies médicales la veille de l’intervention en présence de votre praticien et de votre médecin anesthésiste. Si vous avez des questions à poser, n’hésitez pas de consulter votre chirurgien.

Le lifting des bras en pratique

Cette intervention dure environ 1h30 et se fait sous anesthésie générale. Selon votre cas, le chirurgien va pratiquer soit une incision transversale qui se trouve dans le pli des aisselles afin de cacher toute cicatrice et c’est très pratique pour le relâchement faible à modéré.

Sinon, dans le cas d’un relâchement important, le praticien choisit d’opter pour une incision verticale tout au long de la face interne des bras (des aisselles aux coudes).

Il est impératif de porter une gaine de contention au niveau de vos bras durant, au moins, une semaine postopératoire afin d’éviter les frottements et d’assurer ainsi une meilleure cicatrisation.